ftComme j'en parlais dans un précédent billet (daté du 28 août dernier), France-Télécom a été contraint par l'ARCEP de revoir à la baisse ses tarifs (prohibitifs) de collecte IP.

La bonne nouvelle c'est que cette baisse prend effet le 1er novembre prochain. En effet, les FAI ayant des abonnés non dégroupés (comme Free) auront alors deux possibilités :

- Faire des économies sur la bande passante utilisée par leurs abonnés en zones non dégroupées et donc gagner plus d'argent...

- Proposer des débits plus importants et/ou services supplémentaires : passage en ADSL2+, TV, moins de bridages (P2P, newsgroups), etc...

Attendons de voir ce que Free décidera, peut-être poussé par une annonce préalable de l'un de ses concurrents en novembre...